sara

CV_2015   

Ce qui m’anime :

Le plaisir de la « patouille » dans la cour de récréation de mon école maternelle. Sans doute mon premier souvenir sensoriel (… oui, avant, il n’y a pas si longtemps, on pouvait, enfant, toucher, gratter, malaxer et même goûter la terre dans les cours des écoles, dans les parcs publics, dans les jardins).

… Le souhait  de faire découvrir ça aux tout petits.

 

La nature et de tout ce qu’elle nous offre quand on prend le temps de la  regarder
La collecte d’herbes folles, de graines, de cailloux sur le bord du chemin.  

… L’envie d’en faire quelque chose.

 

L’immense  production de déchets de notre société de consommation, les temps qui sont à  l’économie.
Le matériel de récup ; les objets que tout le monde a dans sa cuisine, son garage, son jardin…

… Le désir d’utiliser et de détourner tout ce qui me tombe sous la main.

 

Mon goût pour la lecture.
… Le plaisir d’inventer des ateliers en lien avec les livres, l’écriture.

 

Ma gourmandise et ma passion pour la cuisine…
… L’appétit de lier la création et la découverte sensorielle.

 Les capacités motrices encore tâtonnantes des enfants  et leur aptitude (promptitude !)  à tout mettre à la bouche …
… La nécessité de trouver des outils, des médiums non toxiques.

 

Toucher, sentir, regarder, goûter, écouter…
Et hop, l’atelier était lancé !

Les décorations de Sarah Branger Luquet à la médiathèque

Si la médiathèque a pris des couleurs de palais de la gourmandise, c'est grâce à la plasticienne, Sarah Branger-Luquet, connu dans ce lieu de culture, pour ses expositions. Lors d'ateliers, elle intervient auprès des bébés et petits enfants, avec un travail sur la découverte sensorielle et les arts plastiques ; elle réalise aussi des scénographies pour les médiathèques, les salons du livre ...

http://www.ladepeche.fr

 

Balma. Dans l'ombre, Sarah prépare les Rencontres

Pour réussir de belles Rencontres du livre et du vin, il faut une organisation sans faille. Pour cela, les petites mains sont nombreuses à préparer la manifestation. Parmi elles, depuis 5 ans, il y a Sarah Branger-Luquet, responsable de la scénographie du salon d'accueil et de l'espace où se tiendront les rencontres avec les auteurs.

http://www.ladepeche.fr